Goat cheese, ou la rencontre avec les chèvres

Oui parce que je suis partie en Inde pour un projet, faut pas l’oublier. Et pas des moindres ! Pendant ces 6 semaines, on a réfléchi à tout plein de choses pour le projet, et surtout, on a rencontré les familles d’éleveurs de chèvres. En Inde, ils consomment la viande, et ne traient pas les chèvres. Du coup quand on essaie, elles sont très réticentes et elles donnent très peu de lait ! 🙂 ça a été l’objet de bonnes rigolades avec les villageois, et malgré la barrière de la langue, on a pu communiqué en gestuelle et un peu en anglais traduit par Sonita, notre indienne préférée.

On a également testé la composition de notre lait à l’université de Pantnagar, à 115km de Ranikhet, dans l’Uttar Pradesh. Là bas on a pu visiter un campus immense et hors du commun (maison, marché, ..), des locaux du service vétérinaire assez perturbant (mais ensuite quand on a visité contre notre gré l’hôpital, on s’est rendu compte que c’était pareil), et rencontrer des professeurs très sympas.

Il y a encore beaucoup de boulot à faire pour mener à bien le projet, mais on a de l’espoir !

Sur la route pour Pantnagar, on a abandonné Caro à Nainital la station climatique, elle avait déjà fini son stage. On a donc découvert Nainital, qui normalement devait nous offrir une vue dégagée sur les pics enneigés, mais qui au lieu de ça était plongée dans la brume épaisse de la mousson. On a passé une nuit dans un splendide hôtel là bas,le proprio étant un ami de Kalyan ( cheep !), puis on a rejoint Manuj a Kathgodam.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s