19 août: la fin du voyage

Dernière nuit à partager le grand matelas avec Juju et Christine (oui, ça fait 3 nuits qu’on fait ça car par terre je me fais bouffer et recouvrir par les fourmis et les araignées ^^), après un bon repas au bord de la plage à manger du poisson frais cuit au bbq, puis quelques cocktails et quelques pas de danse pou fêter l’indépendance de Gili Air.

Lundi matin, direction le port, pour attendre le Pacha express, sans trop être sûre qu’il passera un jour. Il est finalement arrivé avec 1h de retard, mon petit stress est retombé, mon coeur s’est serré lorsque j’ai réalisé que je quittais ce paradis et Ju et Christine pour une durée indéterminée. Et que je démarrais 3j de voyage longs et certainement fort en péripéties. ça a commencé dans le bateau, où j’ai trouvé compagnie auprès d’un balinais d’Amed, qui veut que l’on se marie si j’ai pas de copains la prochaine fois que je viens. Cool. Ensuite, arrivée au port d’Amed vers 12h30, Agus m’attendait, j’ai récup mon sac et on a discuté pour avoir une place dans un bus-taxi pour aller à l’aéroport. Le seul problème c’est que le bus partait direct! donc pas de salade de papaye ou de bitang avec Agus, juste le temps d’acheter des timtam et des bananes, de récup ma grosse valise, un dernier aurevoir et hop, sur la route pendant 2h30 avec 10 autres personnes, principalement des français, à traverser les rizières, Almapura, Padang Bai, Sanur… j’ai visité ce que je n’avais pas encore vu !

Ensuite, le conducteur m’a laché en plein Kuta, et j’ai du prendre un autre taxi pour rejoindre l’aéroport. Dernière négociation, héhé. Du coup, javais du temps devant moi à Denpasar, parfait pour internet, gado gado et bitang !

Arrivée à Singap après un vol assez court, j’ai erré dans l’aéroport, geeké, puis partie à la recherche d’un endroit où dormir. J’ai finalement atteri dans la section départ du terminal 2, par terre sur le sol froid, pour 4h30 de sommeil pas très profond, mais quand même ! Petit déj, puis j’ai trouvé un endroit plus tranquille où j’ai repiqué un petit somm’ jusquà 9h avant de me faire réveiller par un policier.

Maintenant, plus qu’à attendre patiemment jusqu’à 18h où je pourrai faire mon check in je pense, le temps passe vite, j’écoute les différentes langues qui circulent autour de moi, je me fais des amis à chaque table de restau, et je me lèche les babines en me demandant quel restau choisir pour le repas de ce midi… 🙂

à très vite ma belle France !! Prépare le pain, le fromage, la tapenade et le Pontarlier Anis !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s